culture

Culture – 200 : Culture gothique et profanation : quels liens ?

Mardi, trois mineurs ont été interpellés pour avoir vandalisé un cimetière chrétien de Labry. Ces jeunes gens auraient justifié leur agissement par des « motivations gothiques ». Des propos qui laissent perplexe plus d’uns. Une plaque funéraire dégradée et des crucifix brisés ou retournés, le cinquième évènement de ce type que s’est produit dans le département de Meurthe-et-Moselle depuis le début de l’année.

Des jeunes âgés entre 12 et 15 ans, accusés d’avoir été auteurs d’actes de vandalisme. Ces jeunes reconnaissent les faits et affirment avoir suivi un « mot d’ordre gothique sur Internet appelant à réaliser de tels actes.

Ces jeunes adolescents sont ainsi interpelés pour avoir déplacé plusieurs objets funéraires, dont des crucifix. Ils ont également habillé d’une inscription « 666 » sur quelques pierres tombales, reconnu comme étant le chiffre du diable. Un fait entièrement révélateur où les politiques ne tardent pas d’émettre leurs appréciations.

Un sociologue de préciser que le fait d’être gothique ne pousse pas forcément à accomplir de tels actes. Ce dernier de souligner que « ceux qui commettent ces profanations souffraient indubitablement avant la découverte de cette culture : problèmes scolaire, sociaux, familiaux et autres, dont les causes peuvent être nombreuses. Face à ces actes inacceptables, qu’en est-il des sanctions pénales ?

Culture – 100 : Nuits interceltiques pour connaitre la culture celte

Le coup d’envoi des 45e Nuits interceltiques sera sonné ce vendredi, à Lorient. Un festival qui met un point d’honneur à la culture commune aux 10 nations celtes. Cet événement durera 10 jours et affiche un riche programme. Il ne faut pas oublier la grande parade qui caractérise les Nuits interceltiques avec, bien sûr, des artistes majeurs qui viennent animer la fête. Les Nuits interceltiques sont une occasion pour découvrir la culture celte sous tous les angles et de plonger entièrement dans cette culture partagée. Avis aux amateurs de fête et à ceux qui sont intéressés par la culture celte. C’est une fête où tout le monde est le bienvenu et où tout le monde peut faire la fête !