informatique

Informatique – 200 : Androïd et les correctifs de sécurité pour mobile

Les constructeurs de terminaux sous Androïd décident de proposer, chaque mois, des correctifs de sécurité à ses utilisateurs afin de corriger la faille Stagefright. C’est la première série proposée. À l’image des constructeurs de PC, LG, Samsung et Google vont également commencer à proposer des correctifs de sécurité mensuels destinés uniquement aux appareils sous Androïd. Ceci, dans l’optique de répondre aux difficultés chroniques engendrées par les vulnérabilités critiques qui mettent à mal régulièrement les utilisateurs. Dans un premier pas, le correctif pour la faille Stagefright sera accessible pour des millions de Smartphones Androïd.

Un concept qui arrangera surement la lenteur des mises à jour des appareils Androïd. Une forte chance pour les millions d’utilisateurs Androïd de jouir d’un Smartphone plus réactif et plus léger. Ces correctifs assureront également la sécurité des tablettes et des mobiles qui fonctionnent sous Androïd contre toute tentative de piratage. Afin d’éradiquer ce problème, Google s’engage à livrer aux utilisateurs une mise à jour de sécurité over-the-air, tous les mois, pour ses terminaux Nexus. Ainsi, les terminaux Nexus recevront des mises à jour majeures durant au mois deux ans, ainsi que des correctifs de sécurité pour un délai maximum de trois ans depuis leur première disponibilité.

Informatique – 100 : Systèmes informatiques et sécurité des données : fragilité et complexité

Aujourd’hui, l’on constate qu’il est impossible de promettre une sécurité durable avec nos systèmes informatiques. Depuis les paiements électroniques banals aux paiements dits « sécurisés », le risque d’infiltration et de piratage existe fortement. Les bases de données intéressent fortement les pirates informatiques puisqu’elles leur permettent d’avoir accès à tout. Pour réparer cette fragilité des systèmes informatiques et pour rendre encore plus complexe la sécurité des données, la solution la plus simple est de recommander les consommateurs à changer régulièrement leurs mots de passe. Autre solution également, il est impératif d’accroitre la pression sur l’informatique d’entreprise afin de renforcer la sécurité des données et protéger tous systèmes informatiques.