tourisme

La France reste la destination rêvée des Chinois

Le Chinese international Travel Monitor 2015 vient d’annoncer que la France occupe la troisième place des destinations les plus appréciées par les Chinois. En effet, le nombre de chinois qui visite la France ne cesse de s’accroitre. En 2014, pas moins de 1,7 million de touristes chinois sont venus séjourner en France. Les deux premiers mois de cette année, les demandes de visas touristiques ont connues une hausse de 65 %.

La destination européenne la plus aimée

Sur le panel de 3000 voyageurs chinois interrogé, la majorité a opté pour l’Australie qui est ensuite suivie du Japon. La France occupe la troisième place du rang, mais au niveau européen, il apparaît clair que la France détient la première place. L’Allemagne ne tient que la 8e place dans le top des destinations favorites des Chinois.

La France occupe également la deuxième dans le classement du top 10 des monuments et lieux les plus convoités par les touristes chinois. Les pyramides de Gizeh et le mont Fuji occupent respectivement la première et la deuxième place, suivies de la tour Eiffel à la troisième place et le château de Versailles à la quatrième place. Les autres monuments qui attirent les touristes chinois sont Venise, le mont Everest, le Grant Canyon ou les chutes du Niagara. Pour finir, les touristes chinois placent la France à la huitième place des pays les plus accueillants au monde.

Le silence règne sur les plages de Tunisie

Depuis l’attentat de Sousse et au cours duquel 38 touristes ont trouvé la mort, les plages de la Tunisie demeurent désertes. « C’est à peine si on peut compter cinq ou six touristes passant à la plage en une journée » dixit un commerçant de plage.

Les touristes se font rares

Malgré les précautions prises par le gouvernement, les pays étrangers comme le Suède, la Grande-Bretagne et le Danemark continuent de bouder la Tunisie. Pire, ils incitent tous leurs ressortissants à quitter la Tunisie dans les délais les plus brefs. C’est un coup dur pour les opérateurs touristiques tunisiens qui espèrent se remettre à flot avec l’arrivée des touristes algériens.